10 ans de passion audiovisuelle… Passion de la voix, de l’image et du texte.

La voix …

Simple outil de travail alors que JRI (journaliste reporteur d’image) je commente news et petits sujets, elle devient plus « pro » quand, présentatrice de « JT », le micro, tout comme le « comportement devant caméra », n’ont plus aucun secret pour moi. Il s’agit de les tenir nos téléspectateurs pendant ces 26 minutes où les sujets magazine sont ponctués de commentaires sur images destinés à captiver les passionnés de sports équestres!

Je passe ensuite à la réalisation. Désormais, je raconte des histoires et, bien évidemment, je dis, sur mes images, les textes que j’écris… j’adore ça : ma voix sert le film sans le desservir, elle doit capter l’attention, retenir le spectateur, et le garder attentif à ce qu’à travers mes textes je raconte. Tout est nuances, rythmes, intentions, respirations et inflexions.

Je maitrise désormais la voix journalistique, news ou reportage, la voix documentaire, mais aussi, celle très particulière, des séries de téléréalité, de flux et d’émissions pour enfants, sans oublier le Voice Over. Le virus m’a pris, je décide donc de peaufiner ma technique, de travailler la voix off et ses différentes déclinaisons. Je fais un stage de formation avec John Berribi, des « Coachs Associés ». Son enseignement le plus pertinent : faire de la voix off c’est d’abord jouer, c’est être comédien. C’est aussi savoir décliner des intentions, en fonction de ce que le client désire, trouver le ton juste pour faire passer SON message, et, ce, sans oublier, évidemment, les propositions de jeu. Il faut comprendre les mots, le produit et ceux à qui il est destiné! Mixer les choses et mettre de tout cela dans son interprétation.

Et ça tombe bien, le jeu ça me connait. Depuis 7 ans je suis comédienne dans une troupe semi pro, le théâtre Porpixelle. Chaque année, pendant l’été, après un travail acharné d’une année, nous donnons 3 semaines de représentations. De la formation continue, en quelque sorte, effectuée avec metteur en scène et professeur, pendant 3 heures, tous les vendredis soirs…

L’image …

Je l’appris « sur le tas ». Une formation éclair de JRI en poche, et je me suis lancée… Ma chance ? Avoir, eu avec moi, après chaque tournage et sur chaque sujet, un monteur exigeant qui sans cesse déclarait qu’après un champ il fallait  « l’contre champ », que la balance des blancs n’était pas inutile, et que le point se fixait sur  « l’sujet ». Après 3 mois, j’étais connue : je livrais des rushs prêts à servir, du tourné/monté clé en main en quelque sorte !

Et le texte…

Entre lui et moi, il y eu dès le départ, une grande histoire … Sur les bancs de l’école il s’appelle rédaction, ou, un peu plus pompeux, composition française… Il est lu parfois devant les autres élèves, pour édification, ou pour l’exemple. Au sortir des études, il devient imprimé. « Le monde », « l’évènement du jeudi » et d’autres moins glorieux m’apprennent à peaufiner le style et les mots. Puis viendra LA TELE où la règle « une phrase, une idée » prend, dans le commentaire, toute son importance. Certains réalisateurs n’aiment pas écrire et s’attachent à faire des images qui, d’elles même, et toutes seules, se doivent de parler. Exercice difficile, qui, pour tenir le spectateur, se doit d’être totalement justifié. Moi, je préfère écrire, puis écrire et parler, petit pêché de journaliste sans doute… Mais attention, jamais, je ne dis ce que l’image raconte. L’histoire est toujours à triple dimension : l’image, le texte et la voix !

 

Réalisation et filmographie

EMISSIONS :

Rédactrice en chef de l’émission pour enfant  « Chval’dire à Sophie» présentée par Sophie Thallmann (écriture des plateaux et des textes de présentation de l’animatrice, choix, investigation, écriture et réalisation des sujets reportage, voix) 16 émissions doublées de 16 documentaires quo-financés par le CNC  (52 mn) réalisés sur 2012 et début 2013.

Écriture des textes de présentation de Delphine de Turckheim pour les émissions « Sur la piste des docs » (2007-2009)

Rédaction en chef et écriture des textes et des interviews des présentateurs sur une émission spéciale : « 10 ans de docs » réalisée pour les 10 ans d’Equidia (octobre 2009)

Présentation et rédaction en chef sur le journal des sports équestres : « l’Agenda Équestre ».

En direct d’Epona (52 mn, octobre 2004 – 2005) – Émission

Émissions rétrospectives du festival Epona qui, récompense, chaque année à Cabourg, les meilleures réalisations (publicitaires, documentaires, fictions, reportages…) mettant en scène des chevaux. Présentation d’extraits et interviews des réalisateurs avec parallèlement les réactions des membres du jury et la remise des prix.

FILMS :

Le cheval au féminin (52 mn, mars 2010) documentaire – sociologie du sport

Depuis les années 70, les femmes ont investi en masse l’équitation. Elles représentent aujourd’hui 80% des cavaliers tant dans le loisir que dans le secteur professionnel. Leur présence a changé le rapport au cheval et a bouleversé la pratique de la discipline. Les « femmes à cheval » ont également imposé des valeurs issues, directement, de la société des loisirs…

Le prix de l’effort (52 mn, novembre 2009) documentaire – économie

L’endurance est une discipline équestre dans laquelle les chevaux parcourent jusqu’à 160 km en 12 heures. Créée en France et réglementée par des Français, ce sport est aussi très populaire dans les pays arabes. Depuis le début des années 2000, l’émir de Dubaï, le Cheikh Mohammed al Maktoum, achète régulièrement, pour des sommes impressionnantes, les meilleurs chevaux français. Il finance également l’installation d’entraineurs qui travailleront ensuite pour lui. D’autres émirats font de même. Un marché est né dont profitent aujourd’hui, éleveurs, cavaliers et entraineurs français, au détriment, parfois, du sport national de haut niveau.

Les ventes de Verden (52 mn, avril 2009) documentaire – économie

Verden, en Allemagne, est le siège du syndicat des éleveurs de chevaux Hanovriens. Contrairement aux éleveurs français, les allemands ont su depuis longtemps s’organiser et mettre en place une structure de marketing et de commercialisation performante. Huit fois par an, ils organisent des ventes aux enchères au cours desquelles leurs chevaux peuvent atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros…

Objectifs JO !(26 mn, mai 2008) reportage sport

Le CDI international de Saumur, dernières sélections des cavaliers pour faire partie de l’équipe de France de dressage qui, malgré, les difficultés qu’elle rencontre devrait pouvoir être présente aux jeux Olympiques d’aout 2008.

Champions de France ! ( 52 mn, aout 2006) – reportage sport

Tous les ans, au mois de juillet, le parc équestre fédéral de la Motte Beuvron organise les Championnats de France des Clubs. Tous les amateurs quelque soit leur discipline peuvent y participer. Une semaine extraordinaire qui vient couronner une année d’effort et où toutes les générations de cavaliers, petits et grands, sont représentées.

Le dressage français en question (52mn, novembre 2005) documentaire sociologie du sport

Le dressage français est considéré comme le « parent pauvre » des sports équestres. Dans nos centres équestres « on saute d’abord, on dresse ensuite ». Pourtant, nombre de grands maîtres sont nés et ont enseigné dans notre hexagone. Bauchet, Laguérinière, pour ne citer qu’eux, ont posé les bases de l’équitation moderne et ont fait rayonner la France équestre bien au-delà de nos frontières. Aujourd’hui, le dressage n’intéresse plus guère. Peu de jeunes se mettent à la discipline, l’équipe de France est quasiment inexistante et il n’existe pas d’élevage de chevaux de dressage digne de ce nom. Cependant, depuis 5 ou 6 ans la filière s’organise et la discipline pourrait, peut être, bientôt, renaitre de ses cendres…

Petit poney et cheval grand(52 mn, aout 2005) – reportage « aventure »

Comme tous les ans, une épreuve d’attelage est organisée sur le championnat des clubs dans le parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. Celle année plusieurs gabarits s’affrontent : Bidule le poney shetland arrivera t-il à rivaliser avec Seigneur, l’imposant franc comtois ?

Les supporters des chevaux de Mayenne (13 mn, mars 2005) – reportage « société »

Le Grand Steeple Chase de Paris va bientôt avoir lieu, à Mayenne les supporteurs s’organisent. Tournée des points PMU, recrutement, confection des banderoles, réservation des cars, achats des chapeaux et des cornes de brune, à l’instar de supporters de clubs de foot, ils sont bien décidés à venir en masse sur l’hippodrome soutenir leurs éleveurs et leurs chevaux…

Les chevaux d’Hermes (26 mn, avril 2004) – film institutionnel

La maison Hermès a une véritable tradition de sellerie. Au dessus du magasin de vente de sacs, ceintures et fanfreluches, travaillent une équipe de maitres artisans qui mettent leur art au service de la conception des plus belles selles au monde.

Les enfants de Bayti (13 mn, février 2004) – film institutionnel réalisé à la demande d’Air France et concernant une association d’aide aux enfants des rues à Casablanca. Présentation de l’association, de sa fondatrice, de ses éducateurs et de l’action menée sur le terrain. Le film a été diffusé dans les avions à destination du Maroc dans le but d’obtenir des dons.

Champions de France ! (26 mn aout 2004) – reportage sport

Championnats de France de horse ball à Aramon, Giff sur Yvette l’équipe déjà en tête des championnats de l’année précédente, part grande favorite. L’occasion de découvrir cette discipline qui attire de plus en plus de garçons vers l’équitation.